Les traumatismes de notre enfance inscrits dans notre ADN

A ma connaissance, nous utilisons 20% de l’ADN de nos cellules. A quoi correspondent les 80% restant…  A notre filiation, notre histoire familiale, comme pour cette petite  fille qui présente les traces d’un viol sur son ADN, alors que c’est sa mère qui a été violée.